logo acmp cgpm
le syndicat militaire

NL

FR

EN

Rechercher un délégué

L’ACMP-CGPM en Commission parlementaire de la Défense ce 29 janvier 2020

29/01/2020

La Commission pour la Défense nationale de la Chambre des Représentants a entendu ce 29 janvier les syndicats à propos de la politique HR.

Dans son intervention, le syndicat militaire ACMP-CGPM a fourni des explications sur la situation actuelle pénible du personnel et a également exprimé un certain nombre de réserves sur les initiatives en matière de personnel développées actuellement par l’état-major de la Défense. En outre, nous avons aussi fait part de nos propres propositions et priorités pour renforcer l’attractivité du métier militaire et améliorer l’équilibre vie professionnelle-vie privée. Nos mesures sont basées sur le Programme général 19-23 de l’ACMP-CGPM.

En résumé, l’ACMP-CGPM a proposé quatre séries d’initiatives.

En première priorité, des efforts doivent être fournis pour les militaires en fonction ; en d’autres termes, des mesures qui doivent améliorer la situation de ceux qui servent aujourd’hui :

- Un traitement correct et conforme au marché, à commencer par les régimes spéciaux et les prestations.

- La révalorisation des soins médicaux, tant pour les troubles physiques que psychiques, pendant et après la carrière en cas de lésions subies pendant la carrière militaire.

- Ne pas toucher à ce qui est (encore) correct ! Ne changez pas ce que les militaires considèrent comme les pierres angulaires du devoir des autorités à l’égard des Forces armées et de ses gens, comme un âge de mise à la retraite et une réglementation des congés de maladie qui soient compatibles avec les exigences opérationnelles et physiques de la profession militaire.

- Améliorer la satisfaction professionnelle : rééquilibrer les tâches et les ressources humaines afin que les militaires n'aient plus à effectuer trois tâches en même temps. Reconnaître et accepter que l'armée ne peut plus faire la même chose qu'il y a cinq ou dix ans. Et enfin, mettre en œuvre une véritable politique de sécurité et de prévention avec des mesures d'amélioration tangibles.

En deuxième lieu et pour ceux qui doivent encore rejoindre les rangs :

- Introduire des mesures qui font la différence sur le marché du travail et du recrutement, afin de gagner la ‘guerre’ des talents. Comme, entre autres, l'optimisation du parc de logements de l’OCASC ; des stimulants intéressants pour le passage à d'autres emplois publics ; le soutien actif des partenaires : par exemple, une aide garantie à la recherche d'emploi et des interventions financières dans les frais de garde d'enfants.

- Offrir une sécurité d’emploi et des perspectives de carrière intéressantes, en mettant l’accent sur les possibilités d’ascension sociale de la l’armée.

Comme troisième chantier, nous voyons des mesures visant à accroître le soutien à la Défense dans la société. L’adhésion et l'engagement ne peuvent se concrétiser que si l'homme de la rue ressent les efforts de l'armée comme utiles pour sa propre sécurité et celle de la société belge et s'il existe un lien solide entre la Défense et la société. C'est pourquoi l'ACMP-CGPM suggère d’améliorer la coopération avec l'enseignement, le monde de l’entreprise et d'autres autorités.

Pour conclure : des initiatives visant à apporter plus d'équilibre et d'égalité à la concertation sociale, afin que le gouvernement ne décide plus arbitrairement et avec entêtement les matières qu’il veut mettre en œuvre, et que la consultation soit également possible en termes de personnel et d'effectifs.

Vous pourrez en savoir plus sur nos propositions en lisant la prochaine édition de La Sentinelle.


Back

Commission Light