logo acmp cgpm
le syndicat militaire

NL

FR

EN

Rechercher un délégué

Lettre d'un soldat à Saint Nicolas

06/12/2017

Cher Saint Nicolas,

Peut-être ne me connaissez-vous pas, mais avec mes collègues, je veille chaque année à ce que votre arrivée en Belgique se passe bien, comme lorsque vous allez de toit en toit, l'esprit tranquille, dans les villes où nous patrouillons. D'autres collègues travaillent pour que votre bon ami Père Noël puisse se déplacer en toute sécurité dans l'espace aérien belge chaque année avec son traîneau et ses rennes.

J'ai été sage cette année. Avec tous mes collègues, j'ai encore serré ma ceinture, après la énième décision prise à la rue de la Loi de nous mettre au pain noir. Je me suis accroché à mes bretelles chaque fois qu’une nouvelle mission nous était assignée sans recevoir de moyens supplémentaires pour l’accomplir. Ces bretelles sont très pratiques, parce qu’il n’y a plus de place à ma ceinture pour y faire d’autres trous.

Cher Saint Nicolas, ma liste n’est vraiment pas très courte cette année. Je sais aussi que certaines choses coûtent très cher. Mais bon, depuis des mois on parle d’un doublement du budget de l’armée !

Je voudrais :

  • un tonneau de colle super forte, de préférence de taille industrielle. C'est vraiment la seule chose que je puisse imaginer pour garder ensemble toutes les parties de la Défense qui tomberont dans les prochaines années ;
  • une flotte de chasseurs stellaires X-Wing, comme ceux que Luke Skywalker pilote dans Star Wars. Après 40 ans, nous avons usé nos F-16. Vous comprendrez cela, cher Saint Nicolas. Comparés aux Joint Strike Fighters, les X-Wing sont vraiment cool ! Certains peuvent même voler sans pilote. La version avec un robot comme R2D2 aux commandes, ce serait sympa aussi ;
  • 22.408 km de ruban rouge-blanc. Si nous délimitons avec des bandes fluorescentes les frontières terrestres avec la Russie, cela aiderait peut-être Vladimir Poutine à garder ses troupes de son côté de la frontière. Ce ne sera pas évident, mais si nous y parvenons, nous pourrons peut-être éviter des situations comme en Ukraine ou en Crimée. Nous n’aurons donc plus besoin de déployer nos F-16 et nos unités terrestres dans les États baltes ;
  • un téléporteur, comme dans Star Trek, pour nous déplacer rapidement d’un point à l’autre. Une DeLorean comme celle de Marty McFly, pour remonter le temps. Ce qui nous faciliterait la tâche. Aider à renverser Kadhafi sans disposer d’un plan d’avenir ? Il ne vaudrait mieux pas. Courir en Afghanistan pendant plus d'une décennie comme un poulet sans tête ? Vous ne voudriez pas en connaître le prix, cher Saint Nicolas ! Des économies perpétuelles dans les services de renseignement et de sécurité ? Ce serait mieux de les effacer avant que les terroristes de l’Etat islamique ne commettent encore plus d’attaques ici ;
  • encore plus de chocolat dans nos rations de combat. Mais avec du papier argenté. Pour que nous puissions le récupérer et acheter les munitions dont nous manquons actuellement ;
  • cinq casques de réalité virtuelle. Cela pourrait être vraiment utile de nos jours, Saint Nicolas. Nous pourrions les donner à l’État-major de la Défense. Après une longue et dure journée de travail, il serait agréable de s'évader dans un autre monde. Surtout si c’est dans un univers euphorique, où il y a une solution simple pour chaque problème. Je veux parler de cet univers utopique qui est toujours décrit dans les plans stratégiques ;
  • une carabine .22 long rifle. Il nous faut au moins un système d'armes qui coûte moins d'un million. Donc pas de chichi et de préférence sans chercher de compensations économiques. Bien que, cher Saint Nicolas, si vous pouviez seulement me donner un fusil de la FN, cela serait bien aussi pour l’emploi en Belgique ;
  • des lunettes de vision nocturne pour chaque membre du gouvernement fédéral. Pour qu'ils voient bientôt la lumière dans les ténèbres entourant la Vision stratégique de la Défense.

Ah oui, avant que j’oublie ! À propos de mes bretelles… Serait-il possible d’en fournir une paire à mes 30.000 collègues ? Afin qu’ils ne perdent pas leur culotte pour le reste de cette législature.

Voilà Saint Nicolas, c'est tout. Il y aura une carotte pour votre âne dans chaque quartier militaire. Nous trouverons aussi du lait chaud et des biscuits. Et ne vous inquiétez pas pour entrer dans une caserne : tant que les kilomètres de nouvelles clôtures ne seront pas livrés, il y aura encore assez de trous pour passer.


Partager cet article sur

Back

saint nicholas 1871339