logo acmp cgpm
le syndicat militaire

NL

FR

EN

Rechercher un délégué

Pensions - Le ministre Vandeput encore plus nébuleux

04/12/2017

Dans une interview accordée au journal Het Belang van Limburg et publiée le 2 décembre 2017, le ministre Vandeput donne son avis sur les pensions et la réforme de la mise à la retraite chez les militaires.
Ci-après, ses citations textuelles (en traduction libre) extraites du journal :
 
Journaliste : « Même vos propres militaires sont fâchés à ce sujet. » (concernant la réforme de la retraite).
Steven Vandeput : « … Le principe est que nous devons tous travailler plus longtemps. Et oui, les militaires le doivent aussi, jusqu’à 63 ans en 2030. D’ici là, nous prendrons des mesures transitoires. D’ailleurs, nous en parlons actuellement. Tout le monde pense que cela doit changer et que cela doit devenir meilleur, mais si vous vous mettez dans la peau de l’individu, la volonté de changement a soudainement complètement disparu. »
Journaliste : « Le gouvernement va-t-il qualifier le métier militaire comme métier pénible, ce qui engendre des conséquences pour la pension ? »
Steven Vandeput : « Je milite pour la reconnaissance du métier militaire comme métier particulier. »
Journaliste : « Donc, être militaire est-il, pour vous, un métier pénible ? »
Steven Vandeput : « Je ne dis pas cela. Le métier de la construction est-il un métier pénible ? »
Journaliste : « Bien sûr ! »
Steven Vandeput : « Oui, si vous êtes maçon ou menuisier, mais pas si, dans un bureau, vous faites, toute la journée, des copies de plans de construction. C’est la même chose avec la Défense ou la Police. Ce n’est pas sérieux si tout le monde crie qu’il exerce un métier pénible. Et comme vous le savez, je suis une personne sérieuse. »
 
Le moins que l’ACMP-CGPM puisse dire à propos des déclarations du ministre concernant le métier pénible, c’est qu’elles sont très bizarres. En Effet, il a toujours laissé entendre aux syndicats qu’il considérait le métier de militaire comme un métier pénible. Maintenant, cela devient soudainement un « métier particulier ». Le ministre Vandeput refuse même de donner une réponse claire à la question explicite du journaliste quant à savoir si « être militaire est-il un métier pénible ? » Et encore moins une confirmation. Par après, dans ses réponses, il laisse en revanche entendre que de nombreux militaires n’exercent pas un métier pénible.
 
C’est pourquoi l’ACMP-CGPM veut le plus rapidement possible avoir de la clarté de la part du ministre et ce sur deux éléments :
  • Qu’implique pour lui la notion « métier pénible » et quelles en sont les conséquences pour l’âge de la mise à la retraite des militaires ?
  • Et soutient-il encore et toujours ses précédentes déclarations (celles du premier semestre 2017) dans lesquelles il considérait le métier militaire comme un métier pénible ?
Ou le MOD serait-il entre-temps en train d’opérer un revirement dans notre dossier de la mise à la retraite et prend-t-il discrètement ses distances par rapport à ses déclarations antérieures ?
 
Dans tous les cas – et en attendant des propos clairs du ministre – on peut dès à présent constater que Steven Vandeput lui-même, qui répète à l’envi que « les syndicats crient et créent de l’incertitude », ne fait que renforcer l’incertitude par de telles déclarations dans le journal. Il la renforce même de façon sérieuse.
Et cette incertitude est déjà, comme le démontre l’enquête d’identité de mai 2017, l’un des plus grands problèmes et l’une des sources les plus importantes de mécontentement chez le personnel de la Défense. Il faut le faire !
 
Heureusement, nous pouvons être soulagés sur un point : Steven Vandeput est une personne sérieuse. Il l’affirme lui-même dans le journal.

Partager cet article sur

Back

HBVL 02 Dec 17