logo acmp cgpm
le syndicat militaire

NL

FR

EN

Rechercher un délégué

Le dossier des pensions – L’étape suivante

29/09/2017

Le syndicat militaire ACMP-CGPM vous a informé(e) et consulté(e), au cours des semaines précédentes, sur le projet de réforme de retraite qui nous a été présenté par l’autorité le 14 juillet dernier.

Selon nous, ce projet offre des pistes pouvant être considérées comme une base suffisante pour continuer les discussions avec le gouvernement. C’est ce que fera donc aussi l’ACMP-CGPM. L’enquête et votre feed-back montrent que la majorité des membres le veulent également.

Nous voulons, bien entendu et comme vous l’avez demandé, « faire le maximum », tant pour les mesures de transition que pour le système de pension en régime qui s’applique aux jeunes militaires et aux futures recrues.

Pour l’ACMP-CGPM, ce « faire le maximum » ne se limite pas seulement à l’âge de la retraite et à la durée de carrière exigée, mais il comprend aussi (et entre autres) le montant de la pension, la révision des échelles barémiques, les carrières plus attractives et le travail faisable.

Nous continuons à croire que l’âge futur de la retraite doit être compatible avec les exigences physiques, psychiques et professionnelles du métier militaire. En outre, nous estimons qu’une réforme de retraite doit aussi être compensée sur le plan financier et dans la carrière.

Enfin, nous insistons auprès de l’autorité pour plus de clarté sur le facteur des métiers lourds et sur les « congés de carrière » (le congé avant la pension). Sans clarification sur ces deux points et leur impact, aucun avis définitif ne pourra être formulé sur la réforme de retraite.

L’ACMP-CGPM estime, pour conclure, que refuser l’actuel projet par un « non » sec et rester ensuite sur le côté pourrait se révéler réellement néfaste et très désavantageux pour le personnel. Parce qu'en tant que syndicat militaire de la Défense, nous ne disposons de levier plus efficace pour atteindre une meilleure réforme des pensions. Le risque que le gouvernement impose, de manière unilatérale, un système de retraite bien pire existe réellement.


Partager cet article sur

Back