logo acmp cgpm
le syndicat militaire

NL

FR

EN

Rechercher un délégué

La réforme des pensions : dernières nouvelles sur les « métiers lourds »

27/10/2017

D’après les informations de ce 27 octobre, le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine et les syndicats auraient trouvé un accord important dans le dossier des « métiers lourds ».

Comme nous l’avions annoncé dans nos précédentes publications et lors de nos sessions d’information sur le dossier des pensions, la reconnaissance pour le métier militaire en tant que « métier lourd » devrait avoir un effet positif sur la durée minimum requise permettant de partir à la retraite. En langage clair : la qualification du métier militaire comme « métier lourd » permettrait de partir plus tôt à la retraite. La reconnaissance sera la première étape.  Combien de temps plus tôt pourrait-on partir à la pension ? Cela sera déterminé à la deuxième étape qui dépend de la « gravité » du métier. Plus précisément, la manière dont le métier satisfait aux quatre critères de pénibilité : le travail doit être effectué de nuit ou en équipe ; existe-t-il une charge physique lourde ; y a-t-il une charge émotionnelle ou psychique (stress) et y a-t-il des risques de sécurité dans l’accomplissement de son travail ? Certains métiers sont réellement plus lourds que d’autres. Celui qui satisfait à plus d’un critère, comme les militaires, acquiert des droits supplémentaires et devrait pouvoir partir à la retraite plus tôt qu’une personne qui ne satisfait qu’à un seul critère.

D’après la presse, un grand pas a été franchi dans ce dossier. Est-ce bien le cas ?

En effet, pour le service public, groupe auquel appartient les militaires, il y a un progrès. Les syndicats de la Fonction publique ont approuvé une note d’orientation comprenant les principes généraux des « métiers lourds ». Les critères mentionnés ci-dessus sont donc formellement acceptés. De plus, il a été également décidé qu’une personne ayant presté un métier lourd pendant au moins cinq années entrera en considération pour un régime favorable. Il a été fixé que le bonus du « métier lourd » ne peut pas donner lieu à un départ à la retraite avant le 60e anniversaire.

Ce dernier point est évidemment très important pour les militaires. C’est pourquoi le syndicat militaire ACMP-CGPM insiste énergiquement sur l’aspect de « l’épargne de carrière », une forme de congé de fin de carrière qui doit être introduite par la Défense elle-même. Avec une telle réglementation, l’âge de mise à la retraite pour les militaires pourrait se situer en-deçà des 60 ans.

En fait, le gouvernement a aussi décidé autre chose à propos des « métiers lourds ». Il n’y a pas encore d’accord sur la liste des métiers à reconnaître comme étant « lourds ». Voyons un petit peu quelle sera la taille de ce « bonus » que nous réservera cette reconnaissance.

Sachez enfin que votre syndicat maintiendra la « pression » pour faire le maximum pour les militaires et obtenir la réglementation la plus favorable possible. 


Partager cet article sur

Back